Les cuirs utilisés pour les canapés BZ

Par le août 5, 2014

En parcourant les magasins ou sites internet, vous avez été confronté aux termes redondants du cuir. Il est bon de rappeler que le finissage d’un cuir relève de la chimie au même titre que la fabrication des mousses par exemple, pour les canapés. Ainsi chaque tanneur, peut grâce à la diversité des solutions offertes, proposer des cuirs variés correspondant aux attentes de leurs clients (les fabricants) Voici les grandes appellations des cuirs. Il existe pour autant pour chaque catégorie, des précisions sur le finissage : imprimée, légèrement rectifié, pigmenté ou encore poncé…

canape convertible cuir rouge

Le cuir pleine fleur :

est le cuir le plus naturel, car il a subi peu de traitement. On conserve toute l’épaisseur de la peau (côté poils). Ce sont des cuirs triés sur le volet pour conserver les parties les plus nobles et aux moindres défauts. Douceur et naturel sont les points forts. Côté inconvénients, le prix, le plus cher, mais aussi sa fragilité. Un canapé cuir peut traité, qui sera très sensible aux frottements et à la lumière, ainsi qu’aux agressions du temps. Demande du soin et un entretien régulier.

La fleur corrigée :

est comme son nom l’indique un cuir corrigée ou rectifié. C’est-à-dire que l’on a poncé et supprimé tous les défauts, allant même jusqu’à imprimer un nouveau grain artificiel si nécessaire. Nettement moins naturel au toucher, et plus sec, il nécessite peu de contraintes sur le plan de l’entretien.Bien plus traité nous l’avons vu que la pleine fleur, il résistera aux frottements, et à la lumière bien plus facilement.

Le nubuck :

est un cuir ayant subi un ponçage spécifique, pour donner un aspect velouté. Un cuir exceptionnel, mais terriblement fragile. Son aspect velours peut plaire comme ne pas plaire. Un des cuirs les plus chers. Ceci n’est pas du cuir :

La croûte de cuir ou refente :

n’a pas le droit a l’appellation cuir. La refente comme son nom l’indique, tranche la peau en deux parties dans son épaisseur et ne se sert pas du côté poils comme pour le cuir, mais de l’intérieur de la peau. Cette partie est ensuite, imprimé d’un faux grain, puis traité. Les caractéristiques n’ont absolument rien à voir avec un vrai cuir, qu’il soit corrigée ou pleine fleur. Bien sur le prix est à la hauteur de la qualité du matériau, c’est-à-dire médiocre. En ameublement la croûte de cuir est vivement déconseillée. Souvent la croûte de cuir est utilisée sur les carcasses ou entourage des canapés, pour réduire le prix final. Malheureusement une refente de cuir, ne va pas vieillir comme un cuir d’où au fil du temps, une différence entre la partie en véritable cuir et celle en croûte.

Le cuir simili :

n’est pas non plus un cuir, mais une imitation purement artificiel. Loin d’être un intermédiaire entre un vrai et un faux cuir, il annonce clairement la couleur en étant que du synthétique. Son bas prix est aussi un argument, mais il peut apporter un petit plus, pour du mobilier qui supporterai du cuir de façon esthétique, mais pas fonctionnel, comme par exemple le lit coffre.

About

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *